Le Wattbike m’a permis de passer un hiver studieux

Publié le 28 May 2013

Juste un petit mail pour vous témoigner mon entière satisfaction quant à l'usage du “Wattbike”. D'une part il m'a permis de passer un hiver studieux lorsque je ne pouvais pas sortir en semaine, d'autre part je l'ai retrouvé en début du printemps suite à une fracture de la clavicule occasionnée par une chute de vélo.


Le Wattbike présente l'avantage d'être beaucoup plus stable et facile à enfourcher que mon home-trainer classique notamment avec un bras immobilisé. J'ai pu retrouver ma position habituelle grâce au différents réglages hauteur et recul de selle, hauteur et avancée du poste de pilotage. J'ai apprécié la fluidité du pédalage très proche des sensations sur route. Il m'a permis de poursuivre un entraînement qualitatif grâce au capteur de puissance cette donnée étant beaucoup plus facile à utiliser que la fréquence cardiaque soumise à plusieurs influences.


Il faut aussi noter l'intérêt du “graphe polaire“ qui si vous le souhaitez vous informe en permanence sur la qualité de votre pédalage : dissociation jambe droite / jambe gauche et également analyse des différentes phases poussée / traction tout au long de la rotation. J'ai effectué différents types de séances aussi bien du fractionné relativement intense mais très ludique et des séance ciblées technique en alternant des blocs en vélocité avec la résistance à air (1 à 5 cadence 80 à 120) et des blocs en force en utilisant la résistance magnétique (6 à 7) à des cadences beaucoup plus basses (40 à 55) ainsi que des séances moins ciblées s'inscrivant dans le cadre de la régularité et du plaisir de pratiquer !!! La fréquence hedomadaire de mes séances de Wattbike étant de 4 à 5 par semaine et jai progressivement allongé la durée jusqu'à 1h 45 “échauffement et récupération comprises.


En conclusion, la reprise sur route a été vraiment facile malgré cette coupure imprévue.


Cordialement
Pierre Payraud


Partager :


Commentaires: